Warning: mysql_fetch_row(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /var/www/etab/maurois/moteur.php on line 14
Site Officiel du Lycée André Maurois - Deauville
 
   
 

   Lycée - Collège André MAUROIS Deauville (14)
Académie de caen

Contact :
  • Mail > lycmaurois@maurois.net
  • Tel > 02.31.88.22.57
  • Adresse > Bd Eugène Cornuche - Deauville

    Présentation > Générale - B.T.S


    .: Présentation Générale :.

  • Les élèves.
    Le lycée et le collège accueillent ensemble plus de 1100 élèves (620 au lycée - 500 au collège). La plupart d’entre eux sont demi-pensionnaires : 1000 repas sont servis le midi.
    L’internat reçoit, presque exclusivement, la plupart des étudiants de la section de techniciens supérieurs.
    Le collège n’a pas de section particulière et son effectif est stable.
    Le lycée prépare aux baccalauréats généraux L, ES, S, et aux B.T.S. des métiers du tourisme (AGTL et VPT).
    Il a connu une croissance très rapide de ses effectifs (60%) entre les années 87 et 91 ( de 424 à 677 élèves), en raison de l’accueil supplémentaire venant des collèges, de la création de la filière Economie et de la S.T.S. Tourisme. Après une légère décrue, l'effectif s'est stabilisé autour de 550 avant de connaître un nouveau flux important à la rentrée 2004.

  • Environnement économique, social, culturel

    Le lycée reçoit les élèves des collèges de DEAUVILLE, TROUVILLE, PONT-L’EVEQUE, DOZULE, CABOURG et DIVES SUR MER et quelques dérogataires mais il n’y a plus de " parisiens " (la capacité du nouvel internat correspond sensiblement aux besoins de la section Tourisme).

    L’activité professionnelle principale des parents est majoritairement liée au tourisme : commerce, artisanat, service dans les hôtels et restaurants. La catégorie employés est la plus représentée.

    Le site, exceptionnel, la réputation de la station et l’image de luxe qu’elle donne, trompent parfois l’observateur de passage sur l’aisance de la population scolaire. Et les élèves peuvent en souffrir.
    Ils ne sont pas non plus favorisés au niveau de leur environnement culturel. Au service des autres, leurs parents travaillent à l’heure des loisirs. La municipalité vient de créer un service de la culture. Il est actif et a la volonté de travailler avec le milieu scolaire.

  • L’enseignement

    Les professeurs sont stables et attachés à l’établissement. Ils obtiennent de bons résultats de leurs élèves, dans un climat serein.

    La section de techniciens supérieurs Tourisme Loisirs a une très bonne réputation. Elle la doit en partie à la qualité des relations avec le milieu professionnel. Elle figure régulièrement au palmarès des revues spécialisées et est de ce fait très demandée (+ de 200 demandes pour 32 places (16+16) en 1ère année).

    Les résultats au baccalauréat ne sont pas stables. Ils varient d’une année à l’autre, à l’intérieur même de chaque filière, comme le montre le tableau des admis des dernières années.

    >

     

    Littéraire

    Economique

    Scientifique

    TOTAL

    1995

    81,8%

    72,9%

    68,1%

    74,3%

    1996

    64,9%

    57,1%

    83,3%

    68,8%

    1997

    61,6%

    75,4%

    78,5%

    72%

    1998

    69%

    70%

    76%

    72%

    1999

    48.8%

    77.4%

    67.8%

    67.9%

    2000

    75.5%

    63.3%

    71.7%

    69.9%

    2001

    57.1%

    69.8%

    80%

    70.3%

    2002

    84%

    83.61%

    94.12%

    87.6%

    2003

    88.24%

    74%

    70.87%

    76.03%

    2004

    82,1%

    79%

    71,6%

    76,35%

    2005

    72,4%

    74%

    89,06%

    79,7%

    2006

    86,7%

    74,5%

    89,7%

    83,4%


    Cette situation s’explique essentiellement par le fait que le lycée ne préparant qu’aux baccalauréats généraux, une partie de la population scolaire ne profite pas de la diversité des filières qui lui permettrait une meilleure réussite et se fourvoie, un peu au hasard, dans des sections qui ne lui conviennent pas. Pour le seul collège de DEAUVILLE, on observe très peu d’orientations vers l’enseignement professionnel. Quant aux départs vers l’enseignement technologique industriel ou tertiaire (à 30km), ils sont insuffisants, que ce soit en fin de 3ème ou en fin de 2de. L’accroissement, très important ces dix dernières années, du pourcentage d’élèves accédant au niveau du baccalauréat, s’est traduit ici de façon regrettable par une augmentation presque exclusive des filières générales.

  • Les équipements

    Le lycée avait grandi trop vite et les volumes s'étaient ajoutés sans maintenir la cohérence de l’ensemble.
    Une première tranche avait vu la restructuration du C.D.I et de la salle des professeurs dans la partie centrale du lycée.
    Octobre 2004 voit se terminer la seconde tranche : le lieu de vie des lycéens a pris la place de l'ancien préau, le second étage a vu les anciennes salles de physique se transformer en salles banalisées jouxtant une salle multimédia et l'extension a donné de l'espace aux sciences et a vu apparaître la salle polyvalente longtemps attendue

  • Le lycée dans son espace a trouvé un second souffle.

  • La montée des effectifs pourtant inquiète. Au-delà de six cents élèves, le lycée est à l'étroit dans ses murs et ne peut envisager sereinement la création de nouvelles classes.

  •