LYCEE
CHARLES-FRANCOIS
LEBRUN
50200 COUTANCES
Séquoia
HISTOIRE DU LYCEE
Accueil | Sommaire | Histoire du lycée | Le lycée au 19ème | La Chapelle | Anciens élèves célèbres | Le Musée | Archives photographiques

L'Amiral Lhermitte


Lhermitte (Jean Marthe Adrien) 1766-1826 Issu d'une famille bourgeoise, il prend le contre pied d'une tradition familiale sédentaire en s'embarquant comme volontaire d'honneur dans la Marine à l'âge de 13 ans. Très vite, il se distingue auprès des capitaines de vaisseau par sa bravoure et son courage lors des abordages des navires ennemis.

Après avoir croisé sur la Manche, il participe à la guerre d'Amérique. Il passe sa jeunesse entre les ports de Lorient, Brest, Rochefort, ou Granville, il parcourt les mers des Antilles au Golf de Gascogne, en passant par Terre-Neuve.

Lors d'une mission contre les navires de commerce anglais de la Compagnie des Indes, Commandant de La Preneuse, Lhermitte se trouve en difficulté face à deux vaisseaux anglais. Devant les montagnes de l'Ile de France, le combat dure de longues heures et, les vents n'étant pas favorables, La Preneuse est perdue. Après deux ans de détention à l'Ile de France par les Anglais, le capitaine Lhermitte regagne enfin sa patrie.

Amiral Lhermitte- Musée de Coutances-par Fanish

Fanish, Le capitaine de Vaisseau Lhermitte, en 1793

Combat de la Preneuse. Auguste Mayeur. Amiral Lhermitte- Musée de Coutances

Auguste Mayeur (1805-1890), Combat de la Preneuse

Oeuvres exposées au Musée Quesnel Morinière - Coutances

Ses états de service éloquents lui valurent toute l'estime et la reconnaissance du Premier Consul Napoléon. Il reçut la légion d'honneur en 1803, au moment de la création de l'Ordre. Après une fructueuse campagne dans l'Atlantique Sud et aux Antilles, Lhermitte est promu contre-amiral en 1807.

Amiral Lhermitte- Musée de Coutances-Auguste Canzi
Auguste Canzi (1813-1866)
Portrait de l’amiral Lhermitte
Oeuvre exposée au Musée Quesnel Morinière - Coutances

Napoléon le fait baron de l'Empire en 1810. La famille Lhermitte intègre alors cette nouvelle noblesse de l'Empire créée en 1807. Il sera préfet maritime de Toulon.

Avec la confusion des 100 jours, Lhermitte est écarté de sa fonction par Napoléon. Il quitte l'uniforme avec le grade de vice-amiral à l'âge de cinquante ans. Il ne revient pas vivre à Coutances, où il possède une maison. La famille Lhermitte s'installe à Plessis-Picquet dans une résidence modeste. Il s'éteint au milieu des siens le 28 août 1826.

La mémoire de l'amiral fut perpétuée par l'inscription de son nom parmi les vingt-cinq marins valeureux sous les voûtes de l'Arc de Triomphe, en 1836.

C'est pour perpétuer la mémoire de son père que Elisabeth Lhermitte, lègue au musée de Coutances en 1874 sept portraits de famille et une marine.

Peggy Lisart-Ducrey, Attachée de conservation,
Musée Quesnel Morinière de Coutances

Divers :
BONAMI Jean-Paul, Lhermitte “Le Capitaine Bravoure”, Paris: éditions Romillat, 2005.
 
- Lycée Le brun Coutances 2006 -