LYCEE
CHARLES-FRANCOIS
LEBRUN
50200 COUTANCES
Séquoia
HISTOIRE DU LYCEE
Accueil | Sommaire | Histoire du lycée | Le lycée au 19ème | La Chapelle | Anciens élèves célèbres | Le Musée | Archives photographiques

Dr Stephen-Chauvet


Chauvet ( Stéphen-Charles), 1885-1950

Il est né en 1885 à Béthune dans le Pas-de-Calais et a été enterré à Nicorps, un petit village 
de la paroisse de Coutances, en Normandie, en 1950. Très bon élève, il fut lauréat du concours général et licencié de philosophie à 15 ans. Il fit de brillantes études de médecine, (interne à Paris  de 1909 à 1914).

Il est parti pour le front en août 1914 et a été blessé le 4 septembre de la même année, à Saint-Maurice dans les Vosges, par un obus qui a paralysé son côté gauche.


Le Dr. Stephen-Chauvet (1er rang, second à partir de la gauche et ses pairs à L'Hôpital des Enfants Malades - Paris, 1913. Photographie trouvée avec sa biographie sur un site internet

Un jour, après la guerre de 1914-1918, on lui offrit une petite statuette de femme soudanaise et un double masque. Il fut touché par la grâce de l'art africain et devint un collectionneur passionné.

De 1920 à 1935, il oeuvra à faire connaître au public les arts indigènes et, en particulier, les arts des mers du sud. Il a aidé à organiser de nombreuses expositions consacrées aux arts connus sous le nom de "sauvages". En février 1930, il a participé à l'organisation de l'exposition de l'art  nègre ( 400 pièces) à la galerie du théâtre de Pigalle. Trois mois plus tard à une exposition des arts océaniques des colonies françaises à la galerie de la Renaissance. Il participa également à l'organisation de l'exposition ' l'art nègre' au palais des arts de Bruxelles.

Comme collectionneur, le Dr. Stéphen-Chauvet réussit un coup magistral en acquérant la collection entière d'art océanique du prince hongrois, Festetics de Tolna (1850-1933), qui avait navigué autour du Pacifique dans son propre yacht privé vers la fin du dix-neuvième siècle. Cette collection avait été confisquée au Hongrois, dans sa maison dans le sud de la France, après la guerre parce que de Tolna était un nationaliste autrichien. 

Le Dr Stephen-Chauvet  a trouvé ses pièces les plus précieuses dans les collections des missionnaires et chez des revendeurs à Anvers, à Bruxelles, et à Hambourg. Il a également  fait des achats ici et là dans les provinces françaises et à Paris. En 1929, il a acheté la collection d'objets rapportés de l'île de Pâques par l'écrivain Pierre Loti

Pendant qu'il constituait sa propre collection, le Dr Stephen-Chauvet pensait également aux musées français et il se montra très généreux avec eux. En février 1929, il a fait cadeau d'une collection d'oeuvres d'art et d'armes d'Afrique et d'Océanie au musée du Trocadero (actuel Musée de l'homme à Paris). Il est compté parmi les bienfaiteurs principaux du musée. Il fit des dons aux musées de Rouen (1931) , de Lyon (1930), au  musée maritime de Brest (1931-1932) et au musée d'ethnographie de Cherbourg (1933). Mais, parmi les musées de province, c'est le musée Lafaye à La Rochelle, qui reçut le plus d'objets.

Le Dr Stephen-Chauvet a prolongé son intérêt pour les arts indigènes par des travaux d'édition. D'abord, un livre sur l'art de la Nouvelle-Guinée : Les arts indigènes de la Nouvelle Guinée, puis  un livre dans lequel il a voulu recueillir toute la documentation disponible sur l'île de Pâques : L'Ile de Pâques et ses mystères

Tous deux sont devenus des ouvrages de référence, recherchés par les collectionneurs.

De 1940-1945, le Dr. Stéphen-Chauvet fut président de la société de préhistoire française,  fondée en 1903. Il a commencé à écrire "L'art de Tahiti et de la Polynésie française" mais n'est pas allé au delà d'une première ébauche. Les circonstances l'ont empêché de l'achever. Il est mort à Paris le 2 avril 1950.

Les informations pour rédiger cette page proviennent de la Nécrologie rédigée par Patrick O'Reilly (1900,1988)  (Original article  copyright © by the Société des Océanistes.)

Couverture de    L'Ile de Paques et ses mystères

Les planches ci-dessous figurent à la fin de l'ouvrage. Celle de droite représente des tablettes de bois gravées. Rongorongo est le nom de l'écriture hiéroglyphique de l'Ile de Pâques, 
gravée sur ces tablettes de bois.


Pour en savoir plus sur le Rogonrongo

Planches du livre L'île de pâques et ses mystères visibles sur ce site à la rubrique Figures


Collection de céramiques normandes du Musée de Coutances

Pichet marquis, Sauxemesnil, fin XVIIIe
Pichet marquis, Sauxemesnil, fin XVIIIe
Epi
Epi "Bacchus", Sauxemesnil, 1830
Fontaine hors série pour
Fontaine hors série pour "Monsieur Damecour fait à Néhou 1822"

(Photographies Musée de Coutances)

Le docteur Stephen-Chauvet compte parmi les premiers et les plus célèbres collectionneurs de céramiques normandes. En 1969, Madame Jacqueline-Louis Gallouin-Chauvet, sa fille, fait don au musée de Coutances de la plus grande partie de cette collection, complétée par un legs en 1984.

L’ensemble, consacré essentiellement aux trois grandes centres potiers du Cotentin (Néhou, Sauxemesnil et Vindefontaine), comporte également des pièces provenant de Ger, de Noron et du Pré d’Auge. 

Avec quelques pièces exceptionnelles, la collection de céramiques normandes du docteur Stephen-Chauvet constitue un des centres d’intérêt majeurs du Musée de Coutances.


Ouvrages publiés :
STEPHEN-CHAUVET (Dr) - La Normandie ancestrale. Ethnologie, vie, coutumes, meubles, ustensiles, costumes, patois. Boivin, Paris 
STEPHEN-CHAUVET (Dr) - La Céramique bas-normande ancienne. I/ Texte II/ Iconographie Ed du Mortainais, Mortain
STEPHEN-CHAUVET (Dr) Les Empoisonnements par les Champignons. Paris Librairie Le François, 1916, plaquette 
STEPHEN-CHAUVET (Dr) - Coutances et ses environs : guide historique, descriptif et illustré de la ville, de la cathédrale, des vieilles églises et des monuments historiques. Paris : Honoré Champion, 1921
STEPHEN-CHAUVET (Dr)  Musique Nègre. Considérations Techniques, Instruments de Musique (92 figures), Recueil de 118 airs notés.Paris, Société d'Editions Géographiques, Maritimes et Coloniales, 1929. 
STEPHEN-CHAUVET (Dr) Les arts indigènes de la Nouvelle Guinée. Paris Société d'Editions Géographiques, Maritimes et Coloniales 1930, 350 pages,486 figures en 114 planches. 
STEPHEN-CHAUVET (Dr) L'Ile de Pâques et ses mystères. Paris. Éditions ""Tel"", 1935. 86 pp. de texte. illustrée de 68 planches hors-texte, regroupant 186 figures.(L'ouvrage de référence sur l'île de Pâques, première étude réunissant tous les documents connus).
STEPHEN-CHAUVET (Dr) - La médecine chez les peuples primitifs (préhistoriques et contemporains)
Paris, Maloine, 1936. in 8 broché, 144 pages. 
Il a travaillé à un nouvel ouvrage, qu'il ne devait jamais finir,  'Les arts de Tahiti et de la Polynésie française', .

 
- Lycée Le brun Coutances 2006 -