DSDEN 14
Éducation Musicale



préparation d'un partenariat en musique : aspects pedagogiques

UN PROJET COHÉRENT ET CONCERTÉ

Une équipe pédagogique n’accepte pas un partenariat uniquement parce qu’il lui est proposé.

 Ce choix volontaire est le fruit d’une réflexion qui s’inscrit dans le projet pédagogique d’une

 ou plusieurs classes, lui-même inscrit dans les objectifs du projet d’école.

A ce titre, l’organisation pédagogique, et les mesures de sécurité qui en découlent, relèvent de la responsabilité des enseignants.

Un partenariat est avant tout une collaboration de divers adultes aux compétences variées qui ont pour but d’enrichir les apprentissages des enfants,de stimuler leur curiosité culturelle.

Il est donc nécessaire de définir, au préalable et en concertation, les objectifs précis du projet, le rôle et les responsabilités de chacun et de jalonner l’expérience de mesures d’évaluation permettant des réajustements éventuels.

 Il est toujours possible de rompre un partenariat qui s’avérerait préjudiciable aux élèves.


RÔLE DE L'ENSEIGNANT ET DE L'INTERVENANT.

La responsabilité pédagogique de l'organisation des activités scolaires incombe à l'enseignant titulaire de la classe. Il assure la mise en oeuvre de la séance par sa participation et sa présence effectives dans ce dispositif. 

Le rôle du maître en cas de participations d'intervenants extérieurs est défini par le titre 5.4 de la circulaire  n° 91-124 du 6 juin 1991(règlement type départemental).

 

Globalement, les enseignants définissent les objectifs pédagogiques de l’action, en assurent 

la mise en œuvre par leur présence et participation effective.


L’intervenant extérieur apporte « un éclairage technique [...] il ne se substitue pas à l’enseignant »,  «cette situation n’implique pas pour autant que l’intervenant ne puisse prendre aucune initiative, dès l’instant qu’elles’inscrit dans le cadre strict de ses fonctions ».


QUELLES ACTIONS PARTENARIALES ?

Ci-dessous quelques exemples d’interventions extérieures possibles dans les trois grands domaines de l’éducation musicale à l’école.


ACTIVITÉS VOCALES 

·         Créer une chorale de cycle ou d’école, initier le « processus » puis passer le relais à un ou plusieurs enseignants ;

·        Aide à la formation des enseignants dans la technique de direction de chœur;

·        Aide ponctuelle à la direction de la chorale (en complément d’un enseignant), par exemple pour un répertoire plus complexe (chants à plusieurs voix, canons...) ;

·        Rendez-vous réguliers avec la chorale pour recherche qualitative (remédiation rythmique, justesse, interprétation...) ;

·        Technique vocale ;

·        Création de chansons avec une classe, un atelier ;

·        Aide au montage d’un spectacle musical chanté (conseils techniques et artistiques pour le répertoire, l’interprétation, répétitions,coordination musiciens/chanteurs...) ;

·        Participation d’une chorale à la création d’un artiste musicien ;

·        Invention et création vocale dans le cadre d’un spectacle ou non ;

·        Enregistrement d’un C.D. ;

·        Accompagnement instrumental (par un pianiste par ex.) d’ungroupe chantant.


Faire chanter les élèves dans sa classe relève des compétences del’enseignant ou, éventuellement, d’un échange de service.


ACTIVITÉS CORPORELLES ET INSTRUMENTALES

·        Activités rythmiques avec le corps, avec despercussions...

·        Accompagnement instrumental (par les enfants) de chansons ;

·        Découverte d’instruments insolites (structures Baschet...);

·        Danse et/ou activité corporelle dans le cadre d’unecomédie musicale ;

·        Création sonore avec des corps sonores et/ou des instruments;

·        Composition de séquences rythmiques pour un spectacle (polyrythmie) ;

·        Contribution corporelle et/ou instrumentale à la création d’un artiste musicien ;

·        Travail d’improvisation instrumentale ;

·        Initiation à l’informatique musicale (jeux sur les paramètres du son, essai de composition)


Activités d'écoute

L'essentiel des activités d’écoute (jeux d’écoute, écoute musicale) peut être mené par l’enseignant, l’intervenant extérieur peut apporter des conseils, indiquer une discographie ...

Dans les activités citées ci-dessus, l’intervenant  travaillera obligatoirement l’écoute.

 


Un partenariat se prépare avant la rentrée scolaire.

 Les CPDEM peuvent vous aider dans la préparation et le suivi du projet.

 

Marie-Pierre Legay Lecolley, CPDEM Calvados


Auteur : CPDEM

Date de publication : Mercredi 28 août 2013


© 2009-2012 - DSDEN 14 Éducation Musicale